Le RENADHOC condamne l’exploitation abusive des enfants ex-combattants, issus des groupes armés, dans un film produit par la télévision belge RTBF

Dans un communiqué de presse rendu public ce jeudi 14 décembre 2023, qui est parvenu à la Rédaction, le Réseau national des ONG des droits de l’homme en RDC s’insurge contre la mise en scène sinistre et violente des enfants ex-combattants issus des groupes armés et encadrés par l’ONG CAJED, dans son Centre de Transit et d’Orientation (CTO) à Goma, dans la province du Nord-Kivu.

Pour le RENADHOC, ce film viole gravement les droits de l’enfant prescrits dans la Convention internationale relative aux droits de l’enfant et dans la Loi portant protection de l’enfant.

Le RENADHOC pense que cette production cinématographique (sous le titre de “Katika bluu”, NDLR) aurait des visées mercantiles. Ce qui a poussé la principale plate-forme des ONG des droits de l’homme en RDC à condamner fermement l’exploitation des enfants en situation difficile à des fins lucratives.


Par ailleurs, le RENADHOC met en cause l’UNICEF, qui a fait montre de laxisme et d’indifférence au sujet de ce film, alors que sa mission première est effectivement de protéger tous les enfants partout dans le monde, en veillant sur le respect et la mise en application stricte et rigoureuse de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant.

Le scandale est tellement énorme que le RENADHOC demande au gouvernement de se pencher sur le dossier afin que les auteurs et co-auteurs de ce film et toutes les personnes impliquées dans ce marchandage soient sanctionnés conformément aux lois de la République.

Ci-dessous le communiqué du RENADHOC :


La Rédaction 7

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

Espace Publicitaire

Les plus populaires

Espace Publicitaire

DefMaks Promote

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.