SANTÉ : LA GRATUITÉ DE LA MATERNITÉ, L’UNE DES RÉALISATIONS DE FÉLIX TSHISEKEDI, APPLAUDIE PAR KOFFI OLOMIDE

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi a procédé, le mardi à l’Hôpital militaire du camp Tshatshi, au lancement du programme de la gratuité de la maternité et des soins du nouveau-né.  Ce projet, qui commence par la ville de Kinshasa, est le premier volet du packagé de soins dans le cadre de la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle (CSU) en République Démocratique du Congo (RDC). « L’objectif fondamental de ce programme est de garantir des soins et des services de santé de qualité et gratuits à toutes les femmes enceintes, à celles qui ont accouché et aux nouveau-nés pendant leur premier mois de vie », a indiqué le Président de la République dans son discours, précisant que cela va se faire sur financement propre du gouvernement.

Cette gratuité concerne entre autres les consultations prénatales, l’échographie, les accouchements simples et compliqués (par césarienne), les soins du nouveau-né, la vaccination, les consultations post-natales, la planification familiale et l’accès aux médicaments. Le choix de la capitale comme ville pilote a été guidé par la densité de sa population marquée par un taux de mortalité maternelle et infantile particulièrement élevé. Cependant, pour éviter la surcharge des établissements de santé et de soins à Kinshasa, le Chef de l’État a annoncé l’extension de ce programme à l’intérieur du pays. « Grâce au financement de la Banque mondiale, nous travaillons aussi pour garantir cette couverture de soins de qualité dans les provinces du Kwilu, du Kasaï, du Kasaï-Central, du Sud-Kivu ainsi que dans 8 autres provinces d’ici la fin de cette année. En 2024, la mise en œuvre à l’échelle nationale sera achevée », a-t-il dit.

Le Président de la République a souligné par ailleurs la nécessité, par ce projet, de lutter contre la mortalité maternelle et infantile à travers tout le pays : « notre objectif ultime est de veiller à ce que nos mères ne perdent plus la vie en donnant la vie ». Pour le Chef de l’État, « la CSU n’est pas une option mais un devoir ». La CSU est une aspiration mondiale visant à garantir que chaque individu, quel que soit son statut social, puisse accéder à des soins de santé de qualité au moment et à l’endroit où il en a besoin, sans que cela ne génère pour lui des difficultés financières.

Ce Programme de Félix TSHISEKEDI pour le bien-être de la population congolaise a été applaudi de deux mains par Koffi Olomide, qui a martelé que c’est pour la toute première fois en RDC qu’un Chef de l’État pense aux plus démunis en protégeant leur maternité et leur santé.

La Rédaction 7

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

    Espace Publicitaire

    Les plus populaires

    Espace Publicitaire

    Newsletter

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.