LA PLUS VIEILLE FEMME DU MONDE A FÊTÉ SES 117 ANS – QUEL EST LE SECRET DE SA LONGÉVITÉ ?

Au Brésil, une femme de 117 ans a fêté son anniversaire avec sa sœur de 107 ans. Cicera Maria dos Santos, née en 1906, serait la femme vivante la plus âgée du monde.

Cicera Maria dos Santos, une femme remarquable du Brésil, a récemment fêté son 117e anniversaire en compagnie de sa sœur, Josefa Maria de Conceicao, qui a 107 ans. Leur âge extraordinaire fait d’elles deux des personnes remarquables, mais ce qui est encore plus exceptionnel, c’est leur façon de voir la vie.

Mme Cicera, née en 1906, pourrait bien être la femme la plus âgée du monde, dépassant l’actuelle détentrice du record, l’Espagnole Maria Branyas Morera, qui a 116 ans. Cet incroyable exploit suscite l’admiration dans le monde entier.

La célébration du 117e anniversaire de Cicera a eu lieu le 23 septembre, avec un gâteau coloré, la famille et les amis.

Une célébration qui fait chaud au cœur

Les festivités d’anniversaire ont eu lieu le 23 septembre et se sont déroulées dans une ambiance familiale chaleureuse, rapporte le Daily Mail. Les sœurs étaient entourées de leurs proches et de leurs amis qui se sont joints à la fête. Un gâteau coloré et de délicieuses collations ont fait de cette journée un moment inoubliable.

Cicera et Josefa ont partagé le secret de leur longévité, et il est d’une simplicité rafraîchissante. Elles attribuent leur longue vie à leur foi inébranlable en Dieu et à une alimentation équilibrée. Cicera a déclaré avec éloquence : « Que la paix du Seigneur soit avec nous. Qui peut faire plus que Dieu ? Dieu est partout ». Josefa a ajouté : « Il faut manger. Des haricots, du maïs, du manioc, des pommes de terre ».

Si la date de naissance de Cicera est vérifiée, elle dépasserait l’actuelle détentrice du record du monde Guinness.

Une vie bien vécue

Le parcours de Cicera s’est déroulé principalement dans la campagne brésilienne, où elle gagnait sa vie en vendant des poulets sur le marché local de Paraiba, un État du nord-est du Brésil. C’est un témoignage de sa résilience et de son travail acharné.

Le petit-fils de Josefa, Ruan, a expliqué que les racines de sa famille remontent à des ancêtres qui ont subi les dures réalités de l’esclavage. Il a déclaré avec fierté : « Il y a cinq générations, les membres de ma famille ont été réduits en esclavage. Ils ont survécu à tout ce qui s’est passé au siècle dernier, et ils ont vaincu la Covid ». Leur résilience face à l’adversité est une véritable source d’inspiration.

Cicera et sa sœur attribuent leur longue vie à leur foi en Dieu et à un régime alimentaire approprié.

Un héritage durable

L’histoire du Brésil est étroitement liée au sombre chapitre de l’esclavage, qui a perduré du 16e siècle jusqu’à son abolition dans les années 1860. L’histoire de la famille de Cicera est un rappel poignant de la force et de la résilience de ceux qui ont enduré cette période difficile.

Alors que Cicera compte les jours qui la séparent de son 118e anniversaire, une question se pose : sa famille et elle contacteront-elles officiellement le Guinness World Records pour revendiquer son titre de femme vivante la plus âgée du monde ? Seul l’avenir nous le dira, mais une chose est sûre : l’histoire de Cicera et Josefa témoigne de la résilience humaine et du pouvoir de la famille.

La Rédaction 7

(Source : ipnoze)

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

Espace Publicitaire

Les plus populaires

Espace Publicitaire

DefMaks Promote

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.