ONU: Le Conseil de Sécurité toujours divisé à propos du retrait accéléré de la MONUSCO en RDC

𝙰𝚕𝚘𝚛𝚜 𝚚𝚞𝚎 𝚕𝚊 𝙵𝚛𝚊𝚗𝚌𝚎 𝚙𝚕𝚊𝚒𝚍𝚎 𝚎𝚗 𝚏𝚊𝚟𝚎𝚞𝚛 𝚍𝚎 𝚕𝚊 𝚁𝙳𝙲 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚕𝚎 𝚛𝚎𝚝𝚛𝚊𝚒𝚝 𝚊𝚌𝚌𝚎́𝚕𝚎́𝚛𝚎́ 𝚍𝚎 𝚕𝚊 𝙼𝙾𝙽𝚄𝚂𝙲𝙾, 𝚕𝚎𝚜 𝙴́𝚝𝚊𝚝𝚜-𝚄𝚗𝚒𝚜 𝚎𝚝 𝚕𝚊 𝙶𝚛𝚊𝚗𝚍𝚎-𝙱𝚛𝚎𝚝𝚊𝚐𝚗𝚎 𝚛𝚎𝚜𝚝𝚎𝚗𝚝 𝚍𝚞𝚋𝚒𝚝𝚊𝚝𝚒𝚏𝚜.

Les États membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont pris note, jeudi 28 septembre 2023, de la demande de la République Démocratique du Congo (RDC) d’un retrait accéléré des Casques bleus, même si certains se sont inquiétés de l’impact d’un départ « précipité » de la MONUSCO pour la population civile.

Le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a affirmé ce 28 septembre 2023 avoir entendu la demande du Président de la République Démocratique du Congo (RDC) à propos du retrait de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO).

Les États membres ont pris note du discours de Félix Tshisekedi à la tribune de l’ONU la semaine passée, durant lequel il réclamait un retrait accéléré des Casques bleus de l’ONU en RDC.

Le Chef de l’État congolais et son pays réclament ce départ de la mission onusienne depuis des années. Et le Conseil de sécurité de l’ONU, s’il est conscient de la nécessité de respecter ce souhait, sait aussi d’expérience que faire partir les Casques bleus trop vite, c’est parfois exposer les civils à un retour de la violence.

ʟᴀ ғʀᴀɴᴄᴇ ᴀ ᴘʟᴀɪᴅᴇ́ ᴇɴ ғᴀᴠᴇᴜʀ ᴅᴇ ʟᴀ ᴅᴇᴍᴀɴᴅᴇ ᴅᴇ ғᴇ́ʟɪx ᴛsʜɪsᴇᴋᴇᴅɪ

Pourtant, échaudé par l’exemple malien de cet été, le Conseil a pris acte de la demande de Félix Tshisekedi, qui a insisté pour un départ de la force onusienne d’ici la fin de l’année, et non à la fin de l’an prochain comme prévu pour l’instant.

La France, elle, a plaidé jeudi en faveur de Félix Tshisekedi, demandant une coopération étroite entre l’ONU et Kinshasa pour un « retrait ordonné », tandis que les États-Unis sont restés bien plus réservés. La Grande-Bretagne a proposé quant à elle une réduction du nombre de soldats onusiens sans précipiter le départ final.

Le chef de la diplomatie congolaise, Christophe Lutundula, a déploré « l’attitude figée » du Conseil et lui a déconseillé de reconfigurer la MONUSCO.

𝐴𝑣𝑒𝑐 𝑅𝐹𝐼

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

Espace Publicitaire

Les plus populaires

Espace Publicitaire

DefMaks Promote

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.