Félix Tshisekedi dénonce la signature d’un MOU entre l’Union européenne et le Rwanda, un pays pilleur et receleur des minerais de la RDC

Le jeudi 22 février au studio Mama Angebi de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC), le Président Félix Tshisekedi a pris part à un briefing presse spécial. La situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), la mise en place du premier gouvernement de son second quinquennat ainsi que d’autres questions d’ordre économique et social étaient au cœur de cette communication du Chef de l’État devant la presse tant nationale qu’internationale.

« Nous vivons une montée en puissance comme jamais auparavant de notre armée, et ce n’est pas fini », a déclaré le Président Tshisekedi au sujet de l’option militaire dans la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC. « Je veux une paix définitive et véritable pour mon pays et je la veux maintenant. Pour ça, je peux mettre de côté les velléités belliqueuses », a-t-il renchéri.

Réagissant à la question relative au protocole d’accord signé le 19 février 2024 entre l’UE et le Rwanda sur les chaînes de valeur durables pour les matières premières (tantale, d’étain, de tungstène, d’or et de niobium, lithium), des matières dont le Rwanda ne dispose pas, le Chef de l’État s’interroge sur le sens et la portée d’un tel accord avec un pays receleur, le Rwanda. Et de renchérir, comment vont-ils y parvenir ?

Face aux accusations selon lesquelles la RDC ne respecte pas l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, Félix Tshisekedi a rassuré que « la RDC est le seul pays à le respecter ». « Nous avons même désigné un coordonnateur pour le suivi dudit accord », a-t-il précisé.

Le Chef de l’État a par ailleurs réagi à la polémique liée à l’expédition des affaires courantes par le gouvernement Sama Lukonde. « Je n’ai pas violé la Constitution, je suis guidé par un seul idéal : le salut du peuple est la loi suprême », a-t-il dit. Selon lui, « aucun ministre de ce gouvernement, élu au Parlement ne touchera deux émoluments. Tant qu’ils seront ministres au sein du gouvernement, ce sont leurs suppléants qui toucheront leurs émoluments au Parlement ».

Champion de la masculinité positive, le Président Félix Tshisekedi s’est exprimé sur la place de la femme dans son second quinquennat : « Je tiens vraiment à développer et à promouvoir les droits des femmes en RDC. Il y avait 37% des femmes au sein du gouvernement sortant. Il faut maintenir ce cap ou faire mieux », a-t-il indiqué.

Dans le chapitre lié aux sports, le Chef de l’État a exprimé sa satisfaction concernant le footballeur Héritier Luvumbu dont le contrat vient d’être résilié au Rwanda. « J’ai demandé au Président de l’AS Vitæ Club de prendre ce joueur dans son effectif. Je tiens à le voir bientôt pour le remercier vivement au nom de la Nation », a rassuré le Président de la République.

Cet échange du Chef de l’État avec la presse, dans ce briefing organisé par le ministère de la Communication et Médias, est une première depuis sa réélection à la tête du pays.

La Rédaction 7 avec Cellcom/Presidence.cd

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

Espace Publicitaire

Les plus populaires

Espace Publicitaire

DefMaks Promote

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.