Média : Le CSAC se réserve le droit de sanctionner tout média qui fait l’apologie du terrorisme à travers le M23 et ses tentacules

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) adresse une mise en demeure formelle à tout organe médiatique conventionnel ainsi qu’aux plateformes virtuelles qui seraient tentés de magnifier les actes séditieux et de rébellion fomentés par les éléments terroristes affiliés au mouvement M23, opérant dans la partie Est de la République démocratique du Congo.

Parallèlement, quiconque serait pris à propager sur les réseaux sociaux une apologie déplacée du processus de recrutement de ces agitateurs sera soumis aux mêmes sanctions que les instigateurs eux-mêmes.

“Il est impératif que les professionnels des médias observent scrupuleusement leur devoir éthique en rejetant catégoriquement toute forme de justification des activités criminelles”, a martelé Christian Bosembe, président du CSAC.

“En ma qualité de Président du conseil, investi de la mission de veiller à l’intégrité déontologique des médias, le CSAC n’hésitera pas à engager des mesures sévères à l’égard de toute infraction à ces principes fondamentaux”, a renchéri Bosembe.

“Aucune argumentation, aussi sophistiquée soit-elle, ne saurait absoudre le déshonneur national inhérent à l’usage des armes contre notre propre patrie”, a conclu le président du CSAC.

La Rédaction 7

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

Espace Publicitaire

Les plus populaires

Espace Publicitaire

DefMaks Promote

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.