Santé : Découvrez les cinq bienfaits insoupçonnés de la tomate pour notre bien-être et pour prendre soin de son cœur !

On a l’impression de connaître ce fruit d’été par cœur et pourtant, la tomate cache encore bien des secrets... En sauce, en conserve, fraîche ou cuite, la tomate est un incontournable dans nos assiettes ! Selon Aprifel (l'Agence pour la Recherche et l'Information des Fruits et Légumes), ce fruit rond et bien ferme possède seulement 20,30 calories pour 100 g. Riche en eau, en vitamines ou encore en potassium, la tomate possède de nombreux avantage pour être en bonne santé.

Ci-après les cinq bienfaits insoupçonnés de la tomate :

1. La tomate est bonne pour le cœur et contre les cancers

La tomate est source de lycopène, une substance puissamment antioxydante qui fait un bien fou à notre santé. Elle prévient le développement des cancers, en particulier ceux de la prostate, du foie, du côlon et des poumons. Selon une étude finlandaise(1), sa consommation régulière diminue de 55 % le risque de développer un Accident Vasculaire Cérébral et de 59 % celui de faire un infarctus.

Enfin, sa carence jouerait un rôle dans la survenue de la démence et de la maladie d’Alzheimer. “Mais pour profiter de ses bienfaits, il est nécessaire que la tomate soit consommée cuite. À la différence des autres nutriments qui ont tendance à s’altérer voire à disparaître avec la chaleur, la cuisson dénature les cellules de la tomate et libère le lycopène qui y est enfermé, en augmentant alors la concentration”, conseille Magali Cros-Roig, diététicienne-nutritionniste.

Aussi, à vous les pâtes Bolognaise, pizzas et autres tomates farcies ! Même le ketchup est intéressant car il contient 2,5 fois plus de lycopène que la tomate crue. Une astuce : consommer la tomate cuite avec un filet d’huile car cette matière grasse favorise l’assimilation du lycopène par l’organisme.

2. La tomate dope notre forme

La tomate est un véritable abécédaire de la forme : elle renferme du Bêta-carotène, presque toutes celles du groupes B, avec une plus forte concentration en vitamines B8 antifatigue et B9, immunostimulante, de la vitamine C tonifiante (18,2 mg/100 g), et dans une moindre mesure, de la vitamine E2.

Elle est aussi particulièrement reminéralisante, apportant du potassium (200mg/100 g), qui contribue au bon fonctionnement rénal et cardiaque, du calcium, du magnésium et du phosphore.

3. La tomate fait bronzer

“La tomate contient du bêtacarotène, une substance qui se transforme en vitamine A dans l’organisme et stimule la synthèse de la mélanine, le pigment à l’origine du hâle, explique Florence Foucaut, diététicienne-nutritionniste. Elle favorise ainsi la survenue d’un bronzage plus rapide et plus uniforme”. Idéalement, commencez votre cure trois semaines avant votre départ et, à votre retour de congés, continuez à consommer ces produits afin de prolonger un peu plus longtemps votre teint de pain d’épice.

Enfin, source de vitamines A, C et E, antioxydantes, elle s’oppose aux radicaux libres généré par l’environnement (mes UV, la pollution, le stress…) et prévient l’apparition prématurée des rides.

4. La tomate relance le transit intestinal


En cas de transit ralenti, tournez-vous vers la tomate. Sa peau et ses fibres contiennent des fibres qui stimulent les intestins. Attention toutefois, car elles sont souvent difficiles à digérer et peuvent être irritantes pour les intestins fragiles. Si c’est votre cas, il est conseillé de peler les tomates (plongez-les avant quelques instants dans l’eau bouillante, cela facilitera l’épluchage) ou préférez déguster la pulpe et le jus.

5. La tomate, un allié minceur

La tomate est une alliée de poids pour garder la ligne. Les raisons ? Parce qu’elle est composée à 95 % d’eau et qu’elle est source de fibres, elle remplit vite et bien l’estomac.

“Prise en entrée, elle cale rapidement la faim, ce qui réduit notre consommation sur le reste du repas. De plus, elle présente un faible apport calorique (20 kcal/100 g), ce qui ne pèse rien sur la balance. A une condition toutefois : ne pas la noyer sous la sauce vinaigrette ou la mayonnaise, ni la manger avec force pain”, recommande Magali Cros-Roig.

La Rédaction7 avec Doctissimo

Cliquez ici > Avec AGiCOM, Gagnez en visibilité et en notoriété !

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

    Espace Publicitaire

    Les plus populaires

    Espace Publicitaire

    Newsletter

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.