Présidence RDC : Après avoir assisté à l’investiture de son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa, le Président Félix Tshisekedi a inauguré les Trains du Service national

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi a pris part le mercredi 19 juin 2024, aux côtés d’autres dirigeants africains, à la cérémonie d’investiture de son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa, réélu pour un second mandat à la tête de l’Afrique du Sud.

Devant ses pairs africains, des représentants des Chefs d’État et des milliers de militants de son parti, le Congrès national africain (ANC), réunis à l’esplanade de l’Union buildings de Pretoria, le Président Cyril Ramaphosa a prêté serment en décrétant une nouvelle ère en Afrique du Sud.

« Nous affirmons notre détermination à construire une société plus égalitaire et bienveillante. Nous affirmons notre quête résolue de construire une économie croissante et inclusive qui offre des opportunités et des moyens de subsistance à tous », a déclaré le Président Ramaphosa.

Au terme de cette activité solennelle, le Chef de l’État Félix Tshisekedi a félicité son homologue avant de participer au dîner présidentiel offert aux convives.

Après ce court séjour sud-africain, Félix Tshisekedi a regagné la RDC par la ville de Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, où il a présidé, le jeudi 20 juin, la cérémonie du lancement des Trains du Service national.

Pour le commandant de ce service, le général Kasongo Kabwit, ces engins vont contribuer à l’amélioration des conditions de travail du centre de Kaniama Kasese.

Il s’agit notamment de l’acheminement des équipements et autres produits nécessaires vers Kaniama Kasese mais aussi l’évacuation des fruits de la récolte vers les grands centres de consommation, sans dépendre de la disponibilité des trains de la Société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC).

« Avec le lancement de ces deux locomotives et d’une centaine de wagons, il s’ouvre une ère nouvelle aussi bien pour le Service national que pour les populations des provinces et localités traversées par le chemin de fer. Ces trains du Service national qui sont lancés aujourd’hui vont permettre à la population d’évacuer leurs produits, et surtout et avant tout au Gouvernement de la République d’atteindre les coins enclavés, transportant des biens et des services », a déclaré le général Kasongo Kabwik, à la cérémonie de lancement de ces locomotives.

Des machinistes formés

Les équipement mis à la disposition du Service national sont entre autres :

  • deux locomotives,
  • quarante wagons ouverts,
  • quarante wagons fermés,
  • dix wagons citernes,
  • dix wagons conteneurs,
  • un wagon voiture de luxe,
  • un wagon voiture pour passagers,
  • un wagon voiture pour le commandant du Service national
    et un wagon voiture pouvant servir de salle de réunion mobile.

Les machinistes dont quatre filles ne sont autres que les anciens délinquants communément appelés Kuluna, reconvertis en « bons citoyens » grâce au Service national et envoyés en Afrique du Sud pour parfaire leur formation, a mentionné le Général Kasongo Kabwik.

Créé par le décret-loi 032 du 15 octobre 1997, le Service national est un organe paramilitaire d’éducation, d’encadrement et de mobilisation des actions civiques et patriotiques en vue de la reconstruction du pays.

La Rédaction7

Cliquez ici > https://www.newsglobe7.net/avec-agicom-gagnez-en-visibilite-et-en-notoriete/

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

    Espace Publicitaire

    Les plus populaires

    Espace Publicitaire

    Newsletter

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.