GUERRE ISRAËL-HAMAS : DÉJÀ PLUS DE 5.000 PERSONNES TUÉES DANS LA BANDE DE GAZA

Avant une probable intervention terrestre, Tsahal a intensifié ses frappes sur la bande de Gaza, où l’ONU s’alarme de la situation humanitaire.

Deux semaines après l’offensive meurtrière du Hamas contre Israël, la tension est encore montée autour de la bande de Gaza. Tsahal a intensifié ses frappes aériennes dans la nuit de samedi à dimanche et a annoncé se préparer pour une offensive terrestre.

Au Sommet pour la paix, les représentants de la région et l’Union européenne ne sont pas parvenus à s’accorder sur une position commune. Cependant, Emmanuel Macron se rendra mardi à Tel-Aviv pour y rencontrer notamment le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a annoncé l’Elysée. La visite du Chef de l’Etat français intervient plus de deux semaines après les attaques meurtrières du Hamas palestinien sur le territoire israélien, qui ont fait plus de 1.400 morts, dont 30 ressortissants français. En outre, sept Français sont toujours portés disparus.

29 employés de l’agence de l’ONU pour les réfugiés tués depuis le début de la guerre

Vingt-neuf employés de l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNWRA) sont morts depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza le 7 octobre, a annoncé l’agence sur le réseau social X (anciennement Twitter). « La moitié de ces collègues étaient des professeurs de l’UNWRA », a ajouté l’agence, « sous le choc et en deuil ».

 L’armée israélienne dit avoir frappé « par erreur » une position égyptienne

« Il y a peu de temps, un char de l’armée israélienne a frappé par erreur une position égyptienne près de la frontière dans le secteur de Kerem Shalom », a annoncé l’armée dans un communiqué, disant « déplorer » cet incident et annonçant l’ouverture d’une « enquête ». L’armée égyptienne a précisé que cet incident avait fait quelques blessés légers.

L’Iran avertit Israël et les Etats-Unis que la situation risque de devenir « incontrôlable »

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a prévenu dimanche les Etats-Unis et Israël que la situation pourrait devenir « incontrôlable » au Moyen-Orient. « Aujourd’hui, la région est comme une poudrière […] Je voudrais avertir les Etats-Unis et le régime israélien fantoche que s’ils ne mettent pas immédiatement un terme aux crimes contre l’humanité et au génocide à Gaza, tout est possible à tout moment et la région deviendrait incontrôlable », a-t-il déclaré.

Les Etats-Unis « n’hésiteront pas à agir » militairement en cas d’élargissement du conflit

Quelques heures après que le Pentagone a annoncé le renforcement de son dispositif militaire dans la région face à de « récentes escalades par l’Iran et ses forces affiliées », le ministre américain de la Défense Lloyd Austin a martelé sur ABC News à l’adresse de » ceux qui chercheraient à élargir le conflit […] : Notre conseil est “ne le faites pas”. Nous préservons notre droit à nous défendre et nous n’hésiterons pas à agir en conséquence ».

Le Hezbollah ferait « l’erreur de sa vie » en entrant en guerre contre Israël, prévient Netanyahou

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a averti le Hezzbollah libanais qu’il « ferait l’erreur de sa vie » s’il décidait d’entrer en guerre contre Israël. « Ça leur fera regretter la seconde guerre du Liban (2006, NDLR) … nous frapperons avec une puissance qu’ils ne peuvent pas imaginer et qui sera dévastatrice pour l’Etat du Liban », a-t-il déclaré lors d’une visite aux troupes dans le nord du pays.

« Arrêtez, arrêtez ! » : le Pape appelle à la fin de la guerre Hamas/Israël

« La guerre est toujours une défaite, c’est une destruction de la fraternité humaine. Frères, arrêtez, arrêtez ! », a lancé le pape François après la traditionnelle prière de l’Angelus sur la place Saint-Pierre de Rome. « Je renouvelle mon appel pour que des espaces soient ouverts, pour que l’aide humanitaire continue d’arriver et pour que les otages soient libérés », a ajouté le souverain pontife.

Gaza : 5.087 morts depuis le début de la guerre avec Israël

Au moins 5 087 personnes, dont 2 055 enfants, sont mortes depuis le début des bombardements israéliens sur la bande de Gaza, et qui ont également occasionné plus de 15.000 blessés, selon le bilan communiqué lundi par le ministère de la Santé du Hamas, au pouvoir dans le territoire palestinien.

La Rédaction 7 avec Les Échos

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

Espace Publicitaire

Les plus populaires

Espace Publicitaire

DefMaks Promote

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.