ÉDUCATION : DANS UN AVENIR TRÈS PROCHE, LES ÉCOLES SERONT DOTÉES DES CANTINES SCOLAIRES

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi a demandé au gouvernement de définir « sans délai » la méthodologie d’opérationnalisation des cantines scolaires.

En effet, au cours de la cent-seizième réunion du Conseil des ministres tenue le vendredi 20 octobre dernier à Kinshasa, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi a rappelé la nécessité d’instaurer les cantines scolaires au sein des établissements scolaires pour la restauration des écoliers.

Selon une note d’information lue par POLITICO.CD, Félix Tshisekedi estime que la capacité d’ingérence et de concentration propre à chaque enfant est largement tributaire de l’énergie qui les transcende, elle-même dépendante d’une alimentation saine et équilibrée.

Considérant la prévision des crédits budgétaires de 2024 alloués au Projet d’appui aux Cantines scolaires, le Président de la République a appelé le gouvernement à définir sans délai, la méthodologie d’opérationnalisation des cantines scolaires pour une implémentation dans une dizaine d’écoles pilotes, particulièrement celles localisées dans les milieux comportant beaucoup d’élèves provenant des couches sociales les moins favorisées. Le Chef de l’État a dans sa communication, instruit le gouvernement à poursuivre la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base, et cela conformément au dispositif des réformes l’encadrant.

Dans cette optique, le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba a été chargé de présenter une feuille de route y relative.

Un projet porté par les organismes internationaux

Depuis 2022, le Programme Alimentaire Mondial ( PAM) a réitéré sa détermination d’accompagner la République Démpcratique du Congo dans la mise en œuvre des cantines scolaires au sein des établissements primaires de l’Etat.

Le directeur pays de cette agence onusienne l’avait annoncé lors d’une action caritative organisée par l’Union Africaine et le groupe d’ambassadeurs africains en RDC, sous le patronage du ministère congolais des Affaires Étrangères, à la commune de la N’sele à Kinshasa en marge de la célébration de la journée mondiale de l’Afrique le 25 mai.

Au cours de cette activité, les ambassadeurs africains accrédités en RDC accompagnés techniquement par le Programme Alimentaire Mondial avaient profité de l’occasion pour apporter leur grain de sel pour l’accomplissement de la vision du Président Tshisekedi en rapport avec la nutrition saine en milieu scolaire, l’une des stratégies pour pérenniser la gratuité de l’enseignement primaire.

La Rédaction 7 avec politico.cd

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

Espace Publicitaire

Les plus populaires

Espace Publicitaire

DefMaks Promote

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.