ÉTAT DE LA NATION : FÉLIX TSHISEKEDI DRESSE LE BILAN DE SON QUINQUENNAT ET INSISTE SUR LE DÉPART DE LA MONUSCO

Le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a dressé un bilan globalement positif de son premier quinquennat, devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès.
Il l’a dit lors de son dernier discours du quinquennat sur l’état de la nation au Palais du peuple, à Kinshasa, ce mardi 14 novembre 2023.
Au chapitre économique, Félix Tshisekedi s’est félicité des efforts accomplis dans l’assainissement du secteur minier et forestier du pays.
Il a également salué la gratuité de l’enseignement de base, qui a permis à plus de 5 millions d’enfants de retrouver le chemin de l’école.
Par ailleurs, le Chef de l'État a promis de faire de la RDC une puissance économique au cœur de l’Afrique,  et de poursuivre les efforts de reconstruction d’un Etat de droit, une fois réélu lors du scrutin prévu le 20 décembre prochain.
Concernant la MONUSCO, le Président Félix Tshisekedi a réitéré sa décision de se débarrasser de la Mission onusienne en République démocratique du Congo. Il a donc réaffirmé son engagement de voir la Mission de l'Onu pour la stabilité du Congo (MONUSCO) plier bagages et quitter la RDC, après plus de deux décennies sur le sol congolais. "Il est temps de prendre notre destin en mains et de devenir le principal acteur de notre propre sécurité", a martelé Félix TSHISEKEDI.
Il convient de rappeler que le départ échelonné de la MONUSCO a déjà débuté depuis 2021, et devra prendre fin avant la fin de l'année 2023, à en croire le vice-premier ministre en charge des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala.
Quant à l'état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, Félix Tshisekedi a indiqué que l’état de siège dans ces provinces a permis de déménager, mais surtout de démasquer les réseaux criminels et mafieux constitués des ennemis de la République.
Dans la foulée, le Chef de l’Etat a précisé que ces ennemis de la République ont, pendant des lustres, opéré dans le trafic illicite des ressources du pays. Il a spécifié que ces réseaux sont le fruit du soutien de certains pays voisins.
« Il est important que le peuple Congolais sache que l’état de siège a permis non seulement de déménager, mais aussi de démasquer les réseaux criminels et mafieux constitués par les ennemis de la République dans le trafic illicite de nos ressources. Au rang des pourvoyeurs de ces réseaux figurent principalement certains États voisins », a indiqué Félix Tshisekedi devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès.
La Rédaction 7

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

Espace Publicitaire

Les plus populaires

Espace Publicitaire

DefMaks Promote

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.