CAN 2024 : Le Cameroun neutralisé par une Guinée vaillante

Rapidement surpris par le Syli national, lundi 15 janvier à Yamoussoukro, le Cameroun a dû batailler pour éviter un couac d’entrée dans cette Coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire. Les Lions indomptables ont finalement concédé le nul (1-1) face à des Guinéens réduits à 10, dans le groupe C.

Le défenseur guinéen Sekou Sylla se bat pour le ballon avec l’attaquant camerounais Franck Magri lors du match de football du groupe C de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2024 entre le Cameroun et la Guinée au Stade Charles Konan Banny à Yamoussoukro le 15 janvier 2024. AFP – ISSOUF SANOGO

Après le succès net du Sénégal face à la Gambie (3-0), le Cameroun, l’autre favori du groupe C, était attendu pour son entrée en matière dans cette CAN 2024. Troisièmes de la dernière édition à domicile et deuxième pays le plus titré avec cinq sacres derrière l’Égypte (sept titres), les Lions indomptables ont vécu une première rencontre compliquée contre la Guinée.

Dans un stade Charles-Konan-Banny aux tribunes bien animées par les supporters des deux équipes, c’est le Syli national qui a tiré le premier son épingle du jeu. À l’entrée de la surface de réparation, Olivier Kemen, pressé par l’adversaire, a perdu le cuir. Le ballon est parvenu jusqu’à Mohamed Bayo, dont le tir croisé a trompé Joseph Fabrice Ondoa (10e). Auteur d’une parade quelques secondes plus tôt, le gardien titularisé en lieu et place de l’habituel titulaire André Onana – arrivé trop tard dans le groupe camerounais depuis Manchester – a dû s’incliner cette fois.

La Guinée, bien entrée dans cette rencontre et adepte de jeu rapide, a toutefois déchanté pendant le temps additionnel du premier acte. François Kamano s’est rendu coupable d’une grosse semelle sur Franck Magri, et l’arbitre, le Libyen Ibrahim Mutaz, a transformé son carton jaune en carton rouge après avoir revisionné l’action (45+2e).

Magri relance les Lions indomptables, Koné sauve le Syli national

Contraints de jouer à 10 contre 11 pendant toute la seconde période après l’expulsion de François Kamano pour une vilaine semelle, les Guinéens ont vite été rattrapés au score. Sur un bon centre de Georges-Kévin N’koudou au second poteau, Franck Magri a dominé Sekou Sylla dans les airs et trompé Ibrahim Koné d’une tête piquée (51e). De quoi redonner un peu d’allant à des Lions indomptables privés de leur buteur et capitaine, Vincent Aboubakar, blessé il y a quelques jours et dont le sort tient de nombreux supporters en haleine.

Avec ce but arrivé tôt en seconde période et leur supériorité numérique, les hommes de Rigobert Song avaient le vent en poupe. Pas assez, toutefois, pour renverser totalement le cours de la rencontre. Le Cameroun a bien monopolisé le ballon et évolué dans le camp guinéen, mais entre erreurs techniques et manque de précision, il a manqué trop de choses pour prendre les trois points. Une belle parade de Koné sur une frappe de Karl Toko Ekambi a sauvé le Syli national dans les dernières minutes.

Ce résultat nul n’arrange pas les Lions indomptables, qui ont rendez-vous le 19 janvier avec un Sénégal en forme et en confiance. La Guinée, devant la physionomie de ce premier match, peut se satisfaire de ce point pris et peut légitimement rêver aux huitièmes de finale avant de se mesurer à la Gambie.

La Rédaction 7 avec RFI

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

    Espace Publicitaire

    Les plus populaires

    Espace Publicitaire

    Newsletter

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.