CAN 2024 : La RDC tient tête au Maroc, un but partout

Pour son deuxième match, le Maroc a été malmené par la RDC qui accroche un bon nul (1-1). Les Léopards restent en vie dans cette CAN.

Les Lions de l’Atlas avaient tranquillement débuté leur CAN en s’imposant sans trembler (3-0) face à la Tanzanie. Il fallait donc confirmer cette fois face à un adversaire bien plus coriace et capable de leur poser des problèmes. Les Léopards du Congo, qui avaient été accrochés par la Zambie lors de leur premier match (1-1) et devaient donc prendre des points ce dimanche. Pour ce match, Walid Regragui alignait le même onze que lors du premier match, seul Sofiane Boufal retrouvait sa place de titulaire. Côté RDC, Sébastien Desabre misait sur une composition offensive avec la présence de Kakuta, Bakumbu, Wissa et Bongonda.

Tout commençait parfaitement bien pour le Maroc dans ce match puisque le premier mouvement des coéquipiers d’Achraf Hakimi se soldait par une tête puissante d’En-Nesyri envoyée en corner par un Mpasi solide sur sa ligne. Sur le corner qui suivait, malgré une longue interruption liée à un problème de micro du côté de l’arbitre, Hakimi ouvrait le score. Le Parisien reprenait d’une belle reprise le corner de Ziyech (1-0, 7e). Une belle manière de célébrer sa 70e sélection à seulement 25 ans. De quoi parfaitement lancer les siens dans ce match même si par la suite, la rencontre tombait dans un faux rythme. La RDC arrivait à se montrer dangereuse sur les coups de pied arrêtés alors que Youssef En-Nesiry manquait deux bons ballons qui auraient pu faire la différence dans cette première période. Et cela aurait pu coûter très cher à son équipe puisque la RDC obtenait un penalty après une main de Selim Amallah dans la surface. Cédric Bakambu manquait son tir au but en croisant trop sa frappe (44e). La fin de ce premier acte était marquée par un jeu haché et beaucoup de nervosité.

La RDC a fait déjouer le Maroc

Au retour des vestiaires, les deux équipes repartaient sur un rythme bien plus calme. On sentait les 22 acteurs très marqués par la forte chaleur de San Pedro (35 degrés). Sébastien Desabre réalisait 3 changements rapidement alors que Walid Regragui temporisait un peu avant de faire entrer El Khannouss et Abde Ez puis Amine Adli. Mais l’entrée côté RDC de Meschack Elia apportait bien plus de vitesse et de profondeur aux coéquipiers de Cédric Bakambu. Et cela payait puisque l’ailier des Young Boys prenait la profondeur et servait parfaitement Silas Katompa pour l’égalisation (1-1, 73e).

Un but qui venait récompenser le beau visage affiché par la RDC qui montrait une vraie envie et une justesse technique offensivement. Dans le même temps, ce but venait punir une équipe marocaine un peu attentiste et en gestion. En fin de rencontre, avec une tension assez palpable, les deux équipes semblaient avoir peur de la défaite et le score ne bougera plus. La RDC arrache un point mérité face au Maroc et jouera sa qualification face à la Tanzanie lors du dernier match. Le Maroc devra finir le travail face à la Zambie pour être assuré de voir les 8es de finale. Mais le travail est presque fait ce dimanche.

La Rédaction 7 avec Foot Mercato

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

    Espace Publicitaire

    Les plus populaires

    Espace Publicitaire

    Newsletter

    Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.