CAN 2024 : La Côte d’Ivoire bat la RDC (1-0) et rejoint le Nigeria en finale

Délivrés à la 65e par Sébastien Haller (65e), les revenants ivoiriens n’ont laissé aucune chance aux Congolais de Desabre ce soir au stade Alassane-Ouattara d’Ebimpé. La Côte d’Ivoire, pays hôte, affrontera le Nigeria ce dimanche 11 février.

Miraculée du premier tour, la Côte d’Ivoire sera en finale de sa Coupe d’Afrique des nations face au Nigeria dimanche 11 février, après sa victoire mercredi 7 février 1-0 contre la RDC, grâce au revenant Sébastien Haller.

Il y a an, l’attaquant ivoirien retrouvait les pelouses après avoir surmonté un cancer des testicules. Ce 7 février, c’est lui qui a fait chavirer le stade Alassane-Ouattara au nord d’Abidjan à la 65e minute. Sa reprise envoie les Éléphants à la conquête d’un troisième titre après 1992 et 2015.

« On est fiers d’avoir rendu notre peuple heureux, d’avoir rendu une belle copie, même si aurait pu se mettre à l’abri avant. On va savourer avant la finale »
a déclaré Haller. Tout un symbole pour l’attaquant de Dortmund, blessé au début du tournoi. Tout un symbole pour une équipe qui a bien failli être éliminée au premier tour et a changé d’entraîneur en cours de compétition (Émerse Faé remplaçant Jean-Louis Gasset).

Coutumiers des matchs à rebondissements en huitièmes et en quarts, les Éléphants se sont contentés d’une courte victoire 1-0, laissant aux Nigérians et Sud-Africains le soin d’assurer le spectacle et le suspense lors de la première demie (1-1 t.a.b. 4 à 2).

Une délivrance signée Haller

L’avant-match a été marqué par le geste fort des Congolais durant leur hymne. Crêpe noir autour du bras, les joueurs ont mis une main sur leur bouche et l’autre sur leur tempe en mimant un pistolet pour dénoncer les violences dans l’est de la RDC et le silence les entourant.

Les Léopards, avec Gaël Katuta de retour, ont été les premiers à se mettre en évidence, mais Cédric Bakambu s’est vu refuser un but de la tête après une faute de Meschack Elia sur le gardien ivoirien (9e). Les Éléphants ont répondu par une tête croisée de Simon Adringa, de peu à côté de la cage congolaise (17e). Yahia Fofana a ensuite repoussé du pied, tel un gardien de handball, la tentative de Yoane Wissa (29e), mais le milieu de terrain congolais était de toute façon hors jeu.

En face, Haller a tenté un retourné, mais un peu gêné par Seko Fofana, sa frappe est largement passée au dessus. L’attaquant de Dortmund a encore manqué le cadre, de peu cette fois. Seul devant le but, il a raté l’ouverture du score de la tête (40e), au grand dam de Didier Drogba, qui avait bondi de son siège en tribunes. Mais la légende ivoirienne a eu l’occasion de se lever une deuxième fois à la 65e minute quand la reprise d’Haller, sur un centre de Max-Alain Gradel, a fini au fond des filets. Une frappe pas tout à fait académique, mais qui a suffi au bonheur de l’attaquant et de tout un peuple.

L’avant-centre de Dortmund a même failli doubler la mise, mais sa tête est passée au dessus de la cage de Lionel Mpasi (68e) et son lob (71e) à côté. Le doublé attendra, Haller et la Côte d’Ivoire sont en finale, à un pas d’un sacre à la maison.

La Rédaction 7 avec Jeune Afrique

Partager cet article

Articles relatifs

Commentaires

Aucun commentaire

Espace Publicitaire

Les plus populaires

Espace Publicitaire

DefMaks Promote

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.